NEW DROP : SURFER CAPSULE DISPONIBLE 🏄‍♂️

Portrait : Basile, coach sportif et passionné de glisse

Aujourd'hui, nous sommes ravis de vous présenter Basile, coach sportif francilien et passionné de sports de glisse. Il partage avec nous son parcours, ses spots préférés et ses valeurs autour du partage, du dépassement de soi et du respect de l'environnement.

basile entretien sportif coach glisse

- D’où viens-tu et que fais-tu dans la vie ?

Je suis né à Paris et j’ai grandi à Montreuil en Seine Saint Denis, j’ai de la famille du côté des côtes d’Armor à saint Cast le Guildo (entre saint Malo et saint Brieuc) et j’y vais dès que je peux pour profiter de la mer et du grand air. Je suis éducateur sportif, coach sport bien-être et entraineur de handball.

- Peux-tu nous parler de ton projet d'accompagnement sportif ?

Le projet qui me tient à cœur est de transformer le fitness que tout le monde connaît en un sport ludique, dans une ambiance joviale et motivante. Pourquoi ne pas en faire un sport presque collectif de partage et de rencontres, ayant pour but le maintien et le développement des capacités physiques et mentales. Apporter du bien-être, de la bienveillance et donner envie aux personnes qui ont peur du fitness ou du sport en général. Mais également aux habitués qui ont envie de s’entretenir physiquement et de s’éclater, d’être bien dans leur tête et leur corps.

Des séances à 90% au poids de corps, n'ayant jamais été moi-même un fanatique de musculation intensive avec des charges lourdes. Pas de compétition, chacun travaille à son rythme, chacun ses objectifs en allant tous vers le même but. Je parle de mon projet en tant que sport bien-être, en aidant par le biais du sport et de la motivation mais aussi en s’intéressant à la nutrition. Le ventre est le second cerveau de l’être humain.

baz entretien sportif coach idf

- Quelle place prend le sport dans ta vie ?

Le sport est ma vie. Il ne se passe pas un jour où je ne pense pas, ne pratique pas ou ne m’intéresse pas au sport. Que ce soit à mon travail ou en me déplaçant en skate, en vélo ou en courant. J’ai pratiqué énormément de sports dans ma vie, collectifs, individuels, artistiques et sports de glisse. Même en rentrant chez moi je peux passer des heures à regarder des vidéos sur internet de trip de surf ou l’émission riding zone. Il ne se passe pas une seconde ou il n’y a pas de sport dans ma tête. C’est aussi pour ça que j’en ai fait mon métier, pour partager cette passion avec un maximum de monde, des plus jeunes aux plus âgés.

- Quelles sont les valeurs que tu aimes transmettre dans ton métier ?

Les premières choses qui me viennent à l’esprit c’est le partage, le plaisir et le bien-être que le sport procure. Les valeurs de respect, l’apprentissage des règles. Le sport permet de s’échapper du quotidien, de se dépasser et de grandir physiquement comme mentalement pour se sentir bien dans ses baskets.

En tant qu’éducateur sportif j’ai aussi la chance de pouvoir montrer aux plus jeunes comment respecter l’environnement. Je peux leur expliquer pourquoi il faut protéger notre planète pour continuer à pratiquer les sports que l’on aime. Les sensibiliser à l’écologie, leur expliquer qu'il faut qu’il y ait moins de pollution pour que l’homme respire et que la biodiversité continue de grandir. Que la nature, même en vivant en région parisienne, il faut la protéger.

baz entretien sportif coach idf

- D'où vient ta passion pour les sports de glisse ?

Mon grand frère, est un fou de snowboard, petit sa chambre était remplie de poster de Shaun white ou de riders que je ne connaissais pas, les jeux vidéo Tony Hawk aussi m’ont fait découvrir le skate avant même de savoir courir. J’ai donc naturellement cherché à faire du skate, je n’ai jamais été très bon mais toujours passionné.

J’ai eu la chance de pouvoir aller à la montagne de nombreuses fois et donc glisser sur la neige en ski ou en snow. Ma première fois en surf c’était en stage avec l’UCPA à Carcan, dès que j’ai pris ma première vague j’ai compris l’amour et la passion de la glisse, cette sensation extraordinaire de glisser sur la nature et se sentir si petit dans un océan mais tout de même de pouvoir plus ou moins prendre le contrôle dessus. Sachant que la nature te rattrapera toujours 😉

J’ai en plus découvert le wakeboard il n’y a pas très longtemps et c’est encore une nouvelle passion. Je suis fou de la sensation de liberté et de bonheur dès que l’on glisse sur le bitume, sur l’eau ou sur la neige.

 basile entretien sportif coach idf

- Tes spots de surf et skate-parks favoris ?

Mon « home spot » dans les côtes d’Armor. En été, peu de vagues, mais l’hiver c’est royal et ça commence malheureusement à être blindé... Tous les spots où j’ai pu surfer en Bretagne Sud. Carcan où j’ai surfé pour la première fois. Taghazout au Maroc, et j’ai eu la chance de surfer au Sri Lanka aux côtés de tortues !! Au niveau skate à Paris un peu partout, je roule surtout en Carver ou en YOW, je ne suis pas trop skatepark même si je m’y mets de plus en plus. Le street m’intéresse aussi, dès que je vois un spot skatable je fonce.

- Longboard ou shortboard ?

Malibu car c’est facile et le plaisir est présent à chaque fois. Je m’étais offert un Fish en 7’’ mais je n'ai pas encore eu l'occasion de beaucoup l'essayer. Pour moi le vrai plaisir de la glisse est quand même sur un longboard.

- Tes plus beaux voyages, c'était où ?

Mon plus beau voyage c’était au Sri Lanka. Un pays magnifique, des gens généreux et adorables, et des spots de surf magnifiques. Remonter au large et avoir des tortues nageant à coté de soi, c’est magique. Un road trip en Bretagne, le Maroc avec un ami marocain. Totale découverte de leur culture et de leur mode de vie. J’ai fait un tour d’Europe pendant deux mois en train et en stop et aussi un trek dans le désert algérien lorsque j’avais 15 ans. Pas de surf pendant ces trips, mais quelles expériences !

- Où seront tes prochains voyages ?

La Martinique ou les Philippines car avec les conditions sanitaires il faut partir loin. Mon rêve serait d’aller juste voir la vague de Teahupoo en Polynésie française sans même la surfer. Si j’ai l’occasion de partir en trip en Asie ou en Amérique latine, je n’hésiterais pas.

- Les icônes qui te font rêver depuis l'enfance ?

Tony Hawk et Shaun White sont les deux premiers noms que j’ai entendu en sport de glisse. Ils m’ont fait découvrir la glisse et j’ai grandi avec leurs exploits. Et forcément le king Slater ou les monstres Tolédo et Médina. Aujourd’hui je suis fasciné par le waterman Kai Lenny et le jeune talent Kauli Vaast. Sans oublier mes idoles dans le handball, Daniel Narcisse, Luc Abalo ou Mickael Hansen. Et Joseph Garbaccio qui me régale sur les réseaux sociaux.

surfeur hawaiien kai lenny

Le surfeur hawaiien Kai Lenny -  © Hallman

- Quelles sont tes plus grandes sources d'inspiration ?

Ce qui m’inspire aujourd’hui c’est le bien-être des gens, rendre heureux les personnes qui m’entourent et réussir à avancer ensemble vers un but précis. De nombreuses choses m’inspirent, mais la réussite sportive est je pense la chose qui m’a toujours fait avancer. Les voyages, rencontrer la richesse du monde, partager les expériences et le savoir de chacun sur cette planète.

- Une journée type dans ta vie ?

Réveil relativement tôt, petit déjeuner complet. Etirements ou petit run matinal avec un peu de renforcement musculaire pour être en forme et pouvoir encadrer mes pratiquants dans les meilleures conditions.  Et si possible surf ou skate toute la journée !

- Tes bonnes adresses à Paris ?

La Surferie, le rdv des rideurs de Paris. Sinon le Timbre-Poste à Malakoff, un restaurant spécialiste du sud-ouest, j’y vais quasiment après chaque match de handball avec mon équipe. Pour sortir, le Ground Control, la Machine du Moulin Rouge et la salle de concert La Marbrerie à Montreuil, pour des soirées vraiment sympas. Pour la glisse, les skate-parks de Paris et ses alentours, le wake park de Jablines, et partout où la ride est présente. 
Pour mon sport et lorsque je coache, j’adore le bois de Vincennes et le lac Daumesnil, pas loin de chez moi pour s’entrainer et coacher.

basile entretien sportif studio rivage

- Tes gestes éco-responsables pour protéger la planète au quotidien ?

Rouler un maximum en vélo ou en skate. Trier tous mes déchets et essayer de moins acheter de contenus en plastique. J’ai récemment diminué ma consommation de viande aussi pour participer à ma petite échelle à la diminution des émissions de gaz nocifs pour la planète. Consommer des fruits et légumes de saison, et local. J’essaie aussi un maximum dans mon travail de sensibiliser les plus jeunes aux gestes éco responsables, qu’ils comprennent qu’il faut protéger cette si belle planète pour leur avenir. Il m’est arrivé d’organiser des courses d’orientation mélangées avec du plogging (ramassage de déchets).

- Studio Rivage, c'est quoi pour toi ?

J’ai découvert Studio Rivage par le biais d’Instagram, et j’ai tout de suite accroché au projet. L’idée qu’une jeune parisienne passionnée par la glisse et les voyages se motive à lancer sa collection de vêtements éco responsables je trouve ça génial et je partage pleinement les mêmes valeurs. Les dessins sont simples mais peuvent dire énormément de choses, et laissent une part d’imagination. Je partage les valeurs de l’esprit libre et être en quête perpétuelle d’aventure.

- Ton print favori ?

Le Night Rider m’inspire et montre que les femmes ont tout autant leur place que les hommes sur un skateboard c’est même super classe à mon goût. Mais ils sont tous super cool. J’attends de voir la suite avec impatience.

basile entretien sportif studio rivage

- Tes derniers coups de cœur culturels et musicaux ?

Bellaire et ses musiques qui m’ambiancent toute une nuit. La folie de Paul Kalkbrenner, le voyage de Peggy Gou, Todd Terry. Je suis un fou de hip hop et de rap français avec des textes bien écrits, comme Nekfeu et Damso pour ne citer qu’eux. Mais j’écoute vraiment de tout, de la techno, au jazz, en passant par le rap et le rock. J'aime me réveiller en écoutant Bellaire, me dépenser avec MOP ante up, rider avec le rap street d’Hugo TSR, surfer la musique d'IZ "Somewhere over the rainbow". Et Bob Dylan pour m’endormir.

- Peux-tu nous parler de tes projets à venir ?

J’ai dans l’idée de rassembler un maximum de gens autour d’une même passion qui est le sport et l’entretien physique. Transformer le fitness en sport collectif qui pourrait correspondre à un maximum de monde. De pas du tout sportif à très sportif. Mais en ces temps difficiles, rassembler un maximum de monde autour du sport et du plaisir de s’entretenir. Se faire du bien physiquement mais aussi moralement. Aujourd’hui c’est très important. Je propose donc du coaching sport bien-être. Je souhaite créer une communauté de personnes motivées par le sport bien-être et non la musculation a gogo, le plaisir de s’entretenir, le corps la tête et l’esprit.

- Et pour finir, quel est ton mantra dans la vie ?

« Fais de ton mieux et n’oublie pas d’être heureux. » Ou sinon « Oublies que tu n’as aucune chance, fonces ! ».

 

Merci à Basile d'avoir partagé avec nous sa passion ! Retrouvez-le sur Instagram @baz_entretien_sportif pour suivre ses entraînements sportifs. Et merci à la photographe @violette_castex pour ces beaux clichés :)